Liberté des semences : le danger

Bonjour

Attention à la loi sur les semences la légalisation (avec inscription simple) donne autorité au Gnis pour tout contrôle : Stabilité, homogénéité et sanitaire. Le Gnis a déjà une structure en place (le soc) pour le sanitaire. Les contrôles ont eu lieu en 2017 interdisant la vente ou l'échange et la production de plants de bon nombre de variétés de tomates avec courrier des préfets.

Le problème, c'est que la liste sanitaire est élaborée  pour protéger la faiblesse des clones hybrides F1 mais sans insidance sur les variétés naturelles.

Le problème est suivi par l'institut technique de l'agriculture biologique et à sucité une réunion du rsp (enfin). Tout ceci enfin conforte ma position de ne pas légiférer sur le vivant.

Yanick

 

graine Infos Bio